Page blanche

Dernièrement j’échangeais avec des amies au sujet de ce blog. Je leur faisais part de mon envie écrire un nouvel article. Mais voilà, l’inspiration ne venait pas. Elles m’ont bien proposé quelques sujets, tous m’intéressaient mais je me sentais bloquée.

L’une d’entre elle me dit : « et pourquoi tu n’écrirais pas là dessus justement!?  » Sur le moment je n’y voyais aucun intérêt. Je voulais proposer des outils sur la connaissance de soi. En quoi, expliquer que je n’ai pas d’inspiration pouvait bien aider les autres?

Le temps est passé et j’ai ressenti le besoin de mettre des mots sur ce blocage. En vous les partageant je me mets à nu, peut-être un autre moyen de vous inspirer… (métaphoriquement bien-sûr!)

Ce matin, comme très souvent, j’écrivais dans mon journal intime (« Cher journal intime… » clin d’œil à Kévina pour ceux qui connaissent). Il était question d’authenticité : oser assumer qui je suis. J’ai pris conscience que ces derniers temps mes actes n’étaient pas tous alignés avec mes paroles et que j’avais besoin d’être plus intègre. J’ai rapidement fait le lien entre ces émotions qui me traversent et le blocage que je ressens à écrire.

L’imposteur qui voulait être reconnue

Des sujets j’en avais plein la tête : la colère, le yoga, le pouvoir de l’intention, la gratitude, ect… mais à chaque fois que j’ai voulu les traiter cette désagréable sensation d’être un imposteur m’envahissait : « Pour qui tu te prends à vouloir dire aux autres ce qu’ils devraient faire? Tu n’inventes rien, tu te contentes de réécrire ce que tu as lu dans les livres! ect, ect… » Bref vous sentez bien toute la bienveillance que je peux avoir à mon égard…

J’ai également pris conscience que j’avais peur d’écrire! Derrière cette peur d’être jugée, se cache un besoin de reconnaissance.

Que ce soit au travers des articles que j’écris ou dans ma vie en général me voilà fasse à un dilemme : comment satisfaire à la fois mon besoin d’authenticité et celui de reconnaissance (pour ne pas dire d’Amour)? Comment oser être qui je suis tout en prenant le risque du jugement?

Peut-être que cette question raisonnera pour certains. Pour d’autres il se peut qu’elle n’ai aucun sens. J’entends d’ici : « et ça y est elle est repartie avec toutes ces questions existentielles!  » Et bien OUI! Parce que me poser des questions, c’est MOI! Aller chercher au fond de moi ce que je ressens, c’est MOI! Philosopher, c’est MOI! En écrivant cet article je prends effectivement le risque de me mettre à nu.

Vulnérabilité

Ce que je n’avais pas prévu en décidant d’écrire sur moi c’est que j’allais soulever un sujet très intéressant qui aurait pu faire l’objet d’un article à lui tout seul : le pouvoir de la vulnérabilité.

Partager mes émotions, mes besoins du moment c’est me montrer vulnérable. C’est prendre un risque : celui d’être moquée, jugée, considérée comme faible, « prise de tête » ou que sais-je encore. Et pourtant c’est le plus beau service que je peux me rendre.

Perfectionnisme vs Authenticité

Ceux qui me connaissent le savent bien, je suis extrêmement perfectionniste! Il faut que je sois la meilleure, que personne n’ai quelque chose à redire et pour cela, un seul moyen : la perfection!

Étrangement ce fonctionnement ne semble pas m’avoir rendu heureuse, allant même jusqu’à me faire vivre un burn out..

La honte, la peur, le manque d’estime de soi, autant d’émotions que l’on ressent lorsqu’on refuse de prendre le risque de l’authenticité (et de l’imperfection). On est jamais assez bien, on subit la moindre critique, on anticipe les jugements, on se souci du regard des autres… Alors pour éviter cela on se met un jouer un rôle, être ce qu’on pense que les autres voudraient qu’on soit.

Le pouvoir de la vulnérabilité

En écrivant cet article je me suis sentie très vulnérable et en même temps… pleinement MOI! Oser faire part de mes peurs, oser mettre au grand jour ces facettes de moi qui doutent, oser dire « oui en ce moment je bloque » c’est me montrer telle que je suis : IMPARFAITE.

Paradoxalement la honte et la peur laissent place à un fort sentiment de joie, de gratitude et d’Amour. Ecrire avec mon cœur m’a permis de retrouver cette créativité qui me faisait défaut depuis plusieurs mois.

Authenticité/Vulnérabilité/Imperfection font de nous des êtres vivants!

Etre authentique c’est être imparfait.

Etre authentique c’est être vulnérable.

Etre vulnérable c’est avoir le courage d’être imparfait.

Alors nous avons le choix : continuer à combattre cette vulnérabilité, à viser la perfection ou bien oser se montrer tels que nous sommes, imparfaits.

Que choisissons nous? La honte et la peur ou la joie et l’Amour? Car c’est bien de ça dont il s’agit, d’Amour… L’Amour de soi, l’Amour des autres.

Anaëlle – Anadzl

2 réponses

  1. 🩵🙏🩵
    Douceur & Bienveillance
    Ne soyez pas si dure avec vous !

    🩵💕🩵
    Affection & Créativité
    Prenez bien soin de vous !

    🪷🕉️🪷
    Cœur & Ouverture
    Acceptez, la vie n’en sera que plus allégée !

    A très vite

    1. Merci Valérie!
      Heureusement cet article date d’il y a quelques années maintenant… 🙂
      Si mes mots et mes expériences peuvent toucher d’autres personnes j’en suis ravie!
      A bientôt
      Anaëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *